articuler


articuler

articuler [ artikyle ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1265; lat. articulare, de articulus « articulation » article
I
1Anat. (surtout pronom.) Réunir (deux ou plusieurs os voisins) par une articulation. La manière dont deux os s'articulent. amphiarthrose, diarthrose, synarthrose. Os qui s'articule à, avec un autre.
2Assembler par des jointures qui permettent le mouvement. Articuler deux tiges par une rotule. Pronom. L'organe de transmission s'articule sur l'arbre.
3Fig. Pronom. S'articuler : s'organiser en éléments distincts concourant au fonctionnement d'un ensemble. « Trente-six tours autour desquelles s'articuleront les futurs locaux » (Le Figaro, 1966).
4Pronom. Se réaliser par une articulation (4o). « C'est autour de la charnière conflictuelle jeunesse-liberté/vieillesse-autorité que s'articule le conflit traditionnel dirigés-dirigeants » (Le Monde, 1968).
II
1(Sans compl.) Émettre, faire entendre les sons vocaux à l'aide de mouvements des lèvres et de la langue. prononcer. Bien articuler : détacher les syllabes, les mots. Mal articuler. bafouiller, balbutier, bégayer, bléser, bredouiller, mâchonner. Articulez ! parlez distinctement.
2Produire (un élément de langage) en articulant. Articuler un son, un mot, une phrase. « Le nouveau articule d'une voix bredouillante un nom inintelligible » (Flaubert).
Par ext. Dire, proférer. « Il ne jugea pas nécessaire d'articuler un mot, de donner un conseil » (Duhamel).
IIIDr. Énoncer article par article. Articuler des faits, des griefs. ⊗ CONTR. Désarticuler, disloquer.

articuler verbe transitif (latin articulare) Émettre les sons vocaux à l'aide de mouvements des lèvres et de la langue ; régler la disposition des organes vocaux pour former un phonème : Il ne put articuler une seule parole. Prononcer en marquant nettement chaque syllabe : On ne te comprend pas bien, articule. Joindre, relier harmonieusement ou dans un ordre logique les éléments d'un ensemble : D'habiles transitions qui articulent bien les principaux points d'un discours. Assembler des pièces de manière à permettre leur rotation l'une par rapport à l'autre. ● articuler (homonymes) verbe transitif (latin articulare) articulé nom masculin articulet nom masculinarticuler (synonymes) verbe transitif (latin articulare) Émettre les sons vocaux à l'aide de mouvements des lèvres...
Synonymes :
- énoncer
Contraires :
Assembler des pièces de manière à permettre leur rotation l'une...
Contraires :
- désarticuler

articuler
v.
rI./r v. tr.
d1./d Joindre (une pièce mécanique à une autre) par un dispositif qui permet le mouvement. Articuler une bielle sur un piston.
d2./d Prononcer distinctement. Articulez si vous voulez qu'on vous comprenne!
d3./d DR énoncer article par article.
rII./r v. Pron.
d1./d PHON Se prononcer. Le r grasseyé s'articule avec la luette.
d2./d ANAT être joint par une articulation. La main s'articule sur l'avant-bras.
|| Fig. S'organiser, être structuré. Un raisonnement qui s'articule autour de trois arguments principaux.

⇒ARTICULER, verbe trans.
I.— ANAT., vx. Réunir deux ou plusieurs os par une articulation.
Emploi pronom., cour. S'articuler à, avec :
1. Il y a de ces articulations qui ne permettent aucun mouvement; d'autres laissent exécuter un mouvement obscur et très-borné; d'autres enfin sont disposées de manière que les os qui les composent se meuvent l'un sur l'autre librement, soit dans un seul, soit dans plusieurs sens. Non seulement les os correspondans ne sont pas toujours articulés de la même manière dans tous les animaux, mais encore il y en a qui, ne se touchant même pas dans la plupart, s'articulent ou s'engrènent les uns avec les autres dans quelques espèces : il y a même des animaux dans lequels on observe des espèces d'articulations particulières qui n'existent point dans les autres.
CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 1, 1805, p. 124.
P. ext. :
2. Les neurones s'articulent les uns aux autres en un système de relais, comme des relais électriques.
CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 109.
Au fig. S'articuler en, sur, avec, à, dans :
3. ... nous la croyons volontiers naïve [la gaieté des saints], parce qu'elle ne laisse paraître aucune recherche, aucun effort, ni ce douloureux retour sur soi-même qui fait grincer l'ironie de Molière au point précis où l'observation des ridicules d'autrui s'articule à l'expérience intime.
BERNANOS, La Joie, 1929, p. 599.
II.— P. anal.
A.— [L'idée dominante est celle de jointure]
1. Sens concr. TECHNOL. Unir l'un à l'autre des éléments d'un ensemble par des jointures, de manière à donner un certain jeu.
Emploi pronom. :
4. Le paquebot faisant la traversée de Yokohama à San-Francisco (...) se nommait le General-Grant. C'était un vaste steamer à roues, jaugeant deux mille cinq cents tonnes, bien aménagé et doué d'une grande vitesse. Un énorme balancier s'élevait et s'abaissait successivement au-dessus du pont; à l'une de ses extrémités s'articulait la tige d'un piston, et à l'autre celle d'une bielle, qui, transformant le mouvement rectiligne en mouvement circulaire, s'appliquait directement à l'arbre des roues.
VERNE, Le Tour du monde en 80 jours, 1873, p. 136.
2. Au fig. Mettre ensemble, unir :
5. ... les maladies mentales, nerveuses (...) relèvent de ce qu'on a appelé la psychothérapie, ou plus exactement d'une cure de volonté. Tout le problème consistera à articuler cette volonté avec le corps qu'elle sculpte et domine...
L. DAUDET, Salons et journaux, 1917, p. 210.
6. ... faire appel à toutes les voix de l'espace pour réaliser la grande symphonie visuelle et tendre vers la musique sans quitter des yeux ni la forme qui articule entre eux les éléments du poème chromatique, ni le rythme architectonique qui assure leur cohésion.
É. FAURE, L'Esprit des formes, 1927, p. 181.
B.— [L'idée dominante est celle de séparation]
1. Spécialement
a) DR. Articuler des faits. Les énoncer article par article; p. ext., avancer, énoncer des faits en les accompagnant de preuves.
b) MILIT. Articuler en. Diviser, organiser en... Articuler les forces, les réserves. Les constituer en plusieurs groupes.
c) PHONÉT. Émettre, former des sons vocaux à l'aide de mouvements des lèvres, de la langue, de la mâchoire, du voile du palais :
7. L'homme, exempt de tout vice et de la corruption des temps où nous vivons, ne parlait point, mais criait, murmurait ou grognait, selon ses affections du moment. Il y avait plaisir alors à gouverner. (...). Heureux âge qui dura trop peu! Bientôt des philosophes, suscités par Satan pour le renversement d'un si bel ordre de choses, avec certains mouvements de la langue et des lèvres, articulèrent des sons, prononcèrent des syllabes.
COURIER, Pamphlets pol., Lettres au rédacteur du « Censeur », 1819-20, p. 35.
P. ext.
Prononcer distinctement les syllabes et les mots :
8. Il arrive à l'introverti de ne plus même se donner la peine d'articuler ou de terminer ses mots : il parle en dedans, indifférent, au fond, à ce qu'on l'écoute ou non; comme il l'est à ce que soient ou non réalisées ses idées une fois mises au point, ses rêves une fois rêvés.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 335.
♦ Dire, parler :
9. Elle vouloit articuler quelques paroles, mais elle balbutioit à peine des sons confus, et Lothario ne s'informoit point de ce qu'elle avoit voulu dire.
NODIER, Jean Sbogar, 1818, p. 172.
2. Emploi pronom. Apparaître nettement :
10. À mesure que le vaisseau se rapproche du golfe de Modon, les rivages du Péloponnèse se détachent et s'articulent; ils sortent du brouillard flottant qui les enveloppe. Ces rivages, dont les voyageurs parlent avec mépris, me semblent au contraire très-bien dessinés par la nature : grandes coupes de montagnes et gracieuse ondulation de lignes.
LAMARTINE, Voyage en Orient, t. 1, 1835, p. 98.
Au fig. :
11. Quand (...) je suis sûr d'avoir senti, la certitude d'une chose extérieure est enveloppée dans la manière même dont la sensation s'articule et se développe devant moi : c'est une douleur de la jambe, ou c'est du rouge, et par exemple du rouge opaque sur un seul plan, ou au contraire une atmosphère rougeâtre à trois dimensions.
MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, 1945, p. 431.
DÉR. Articulable, adj. [En parlant de sons] Qu'on peut articuler (cf. COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 41); suff. -able.
PRONONC. :[], j'articule [].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1262-68 « prononcer distinctement les lettres, les syllabes, les mots » (BRUNET LATIN, Trésor, p. 219 ds GDF. Compl. : Paroles articulees); d'où 1688 absol. (LA BRUYÈRE, Caractères, c. 6 ds Dict. hist. Ac. fr. : Il parle bas dans la conversation et il articule mal... Il est pauvre); 2. 1413, 25 mai, dr. « énoncer article par article » (Ord., X, 84 ds GDF. Compl. : Es articles cy dessus proposez et articulez); d'où av. 1604 « énoncer, exprimer » (D'OSSAT, Lettres, liv. V, 20 [publ. en 1624] ds Dict. hist. Ac. fr. : Quand il faudroit subir le hazard d'entrer en lice avec les autres moyens sans cestuy-cy, il faudroit bien rehausser la force et la crainte faite à la Royne pour luy faire espouser le Roy, d'autre façon qu'on ne l'a jusques icy articulée); 3. av. 1590 anat. (A. PARÉ, IV, 38 ds ROB. : Nature a fait et composé le pied de plusieurs doigts mobiles et articulés comme la main); d'où zool. 1830 les animaux articulés (CUVIER, Le Règne animal, t. 3, p. 180); subst. à partir de BOUILLET 1859.
Empr. au lat. articulo attesté au sens 1 dep. LUCRÈCE, IV, 549 ds TLL s.v., 690, 66; au sens 2, méd., 1340 (Procurat. ex. Tabul. Flamar. ds DU CANGE); le sens plus gén. de « expliquer, exposer » se trouve déjà chez ALBERT LE GRAND (Eth., 1, 5, 4, p. 61b, 33 ds Mittellat. W. s.v., 992, 1); au sens 3 (IRÉNÉE, 1, 24, 1 ds TLL s.v., 690, 51).
STAT. — Articuler. Fréq. abs. littér. :658. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 335, b) 484; XXe s. : a) 699, b) 978. Fréq. abs. littér. : Articulant. 32. Articulable. 1.
BBG. — BAULIG. 1956. — BÉL. 1957. — BOUILLET 1859. — Chauss. 1969. — CHEVALLIER 1970. — Gramm. t. 1 1789. — GUILB. Aviat. 1965. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MAR. Lex. 1933. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — Méd. Biol. t. 1 1970. — NOTER-LÉC. 1912. — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870. — REMIG. 1963. — ROUGNON 1935. — SÉGUY 1967. — SPRINGH. 1962. — TIMM. 1892.

articuler [aʀtikyle] v. tr.
ÉTYM. V. 1265; lat. articulare, de articulus. → Article.
———
I
1 Anat. Vx. Réunir (deux ou plusieurs os voisins) par une articulation. || Deux ligaments articulent la clavicule avec l'apophyse coracoïde. || Les deux pubis du bassin sont articulés par la symphyse pubienne.
1 Nature a fait et composé le pied de plusieurs doigts mobiles et articulés comme la main.
Ambroise Paré, IV, 38, in Littré.
Pron. || S'articuler à, avec. || La manière dont deux os s'articulent.
Au p. p. || Articulé. || Os articulé à un autre. || Pièce du corps d'un animal articulée à une autre (→ ci-dessous, Articulé, adj.).
2 (Chez les arthropodes) la plupart de ces anneaux portent chacun une paire de membres formés de pièces articulées servant à la locomotion. C'est la présence et la structure de ces membres articulés qui leur a valu le nom d'arthropodes (arthron, articulation; pous, podos, pied).
A. Pizon, Anatomie et Physiologie, 6e éd., p. 562.
2 Assembler (des éléments) par un dispositif qui joint en laissant une certaine autonomie fonctionnelle (anneaux, cardans, chaînons, charnières, chevilles, clavettes, écrous, etc.). Assembler, joindre. || La bielle est articulée avec le piston par deux têtes de bielle. || L'organe de transmission est articulé sur le maneton de l'arbre.Au p. p. || Poupée articulée, pantin articulé, dont on peut bouger la tête, faire mouvoir les membres.
3 (…) le dessin est généralement comique en proportion de la netteté, et aussi de la discrétion, avec lesquelles il nous fait voir dans l'homme un pantin articulé.
H. Bergson, le Rire, I, p. 23.
Glace articulée, qui peut changer de position, d'angle. || Lampe articulée, dont le pied permet des orientations différentes.
4 (…) Marie dressait une glace ovale échassière, articulée, montée sur tige de métal à trépied, qui se haussait à volonté (…)
Gide, Si le grain ne meurt, I, 6.
4.1 De la partie gauche du cadre, descend un cône de lumière vive et crue, venant d'une lampe-projecteur à tige articulée dont le pied est fixé au coin d'un bureau de métal (…)
A. Robbe-Grillet, Projet pour une révolution à New York, p. 9.
Pron. || L'organe de transmission s'articule sur l'arbre.
3 Joindre de manière fonctionnelle, réunir pour un effet. Organiser, structurer. || Articuler les parties d'un raisonnement. || Articuler les institutions avec les cultures. || « La forme qui articule entre eux les éléments (…) » (E. Faure).
Pron. || S'articuler : s'organiser en éléments distincts concourant au fonctionnement d'un ensemble. || « Trente-six tours autour desquelles s'articuleront les futurs locaux » (le Figaro, 28 sept. 1966).Réaliser par une articulation (I., 3.). || « C'est autour de la charnière conflictuelle jeunesse-liberté/vieillesse-autorité que s'articule le conflit traditionnel dirigés-dirigeants » (le Monde, 6 juin 1968).
4 Milit. || Articuler les forces, les réserves, les organiser en plusieurs éléments.
———
II
1 (Sans compl.). Émettre, faire entendre les sons vocaux à l'aide de mouvements des lèvres, de la langue, de la mâchoire inférieure et du voile du palais. Prononcer. || Bien articuler. Détacher (les syllabes, les mots). || Articuler avec force. Marteler. || Mal articuler. Bafouiller, balbutier, bégayer, bléser, bredouiller, mâchonner.Absolt. || Articulez ! : parlez distinctement ! (→ ci-dessous, cit. 5).
5 Parlez à cet autre de la richesse des moissons (…) il est curieux de fruits; vous n'articulez pas, vous ne vous faites pas entendre.
La Bruyère, les Caractères, XIII, 2.
6 Si on le prie de s'asseoir, il se met à peine sur le bord d'un siège; il parle bas dans la conversation, et il articule mal… Il est pauvre.
La Bruyère, les Caractères, VI, 83.
7 (…) l'extrême attention qu'on donne à tout ce qu'ils (les enfants) disent les dispense de bien articuler; et comme ils daignent à peine ouvrir la bouche, plusieurs d'entre eux en conservent toute leur vie un vice de prononciation et un parler confus qui les rend presque inintelligibles.
Rousseau, Émile, I.
7.1 — Eh bien : donc, pour lors
— Oui, sergent…
— Laisse-moi donc articuler, et ne me coupe pas…
Henri Monnier, Scènes populaires, t. I, Précis historique, p. 312.
2 (Avec un compl.). Produire (un élément de langage) en articulant. Dire, prononcer. || Il n'a pas pu articuler un mot, une phrase. || Articuler un son. || Il articule mal ses labiales.
8 Le nouveau articula d'une voix bredouillante, un nom inintelligible.
Flaubert, Mme Bovary, I, 1.
9 Il reprit, articulant les mots avec beaucoup de force (…)
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, III, 1.
10 L'on peut classer les sons d'après les organes qui servent à les produire : les labiales p, b, m sont articulées au moyen des lèvres; les dentales t, d, n se produisent en collant l'extrémité de la langue sur le palais de la bouche, dans la région des dents d'en haut, etc.
F. Brunot et Ch. Bruneau, Grammaire historique, p. 6.
Au p. p. :
11 Les sons articulés sont le propre du langage humain.
A. Dauzat, le Génie de la langue franç., p. 11.
Par ext. Dire, exprimer (le compl. désignant soit une forme linguistique envisagée dans sa signification, soit ce qui est exprimé). || Articuler une pensée, une idée…, énoncer, exprimer, proférer…
12 Elle resta pétrifiée de surprise, et je lui pris la main, sans trouver la force d'articuler une seule parole.
E. Fromentin, Dominique, XVII.
13 En l'articulant (cette pensée), elle avait précisé (…) un sentiment vague dont elle ne pourrait plus secouer l'obsession.
Paul Bourget, Un divorce, VII, p. 230.
14 Il ne jugea pas nécessaire d'articuler un mot, de donner un conseil, de prononcer une réprimande.
G. Duhamel, le Temps de la recherche, II.
3 Dr. Énoncer article par article. || Articuler des faits, des griefs…Dans le langage courant. || Articuler un fait. Avancer.
——————
articulé, ée p. p. adj. et n.
ÉTYM. (1265; → Articuler).
1 Formé de sons différents reconnaissables (→ ci-dessus, II.). || Langage articulé (opposé à inarticulé).
2 (XVIe). Qui s'articule (I.). || Membres articulés.
Zool. || Les articulés, n. m. pl., un des quatre embranchements de Cuvier, groupant les animaux dont le corps divisé en anneaux porte des membres formés de pièces articulées (vers; arthropodes).Par ext. Vx. Syn. d'arthropodes.
3 Construit pour s'articuler (→ ci-dessus, I., 2.).
4 N. m. || Articulé dentaire : engrènement des dents antagonistes lorsque les maxillaires sont en position d'occlusion.
CONTR. Désarticuler, disloquer. — Bredouiller. — Dissimuler, taire.
DÉR. Articulateur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • articuler — ARTICULER. v. a. Déduire par articles. Articuler des faits, et les proposer par ordre. f♛/b] On dit aussi, Articuler un fait, pour dire, Affirmer positivement et circonstancier un fait. [b]f♛/b] Il signifie aussi Prononcer distinctement les mots… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • articuler — faits nouveaux, Themata noua articulatim edere, eaque probanda suscipere, Capita noua scriptionis edere, Moliri res nouas. Articuler faits nouveaux peremptores, et decisifs de la matiere, Noua causae firmamenta ac litis decretiora edere.… …   Thresor de la langue françoyse

  • articuler — Articuler. v. act. Deduire par articles. Articuler des faits, les proposer par ordre. Il signifie aussi, Prononcer distinctement les mots syllabe pour syllabe. Les petits enfans ne peuvent articuler les mots, les articuler distinctement. il y a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • articuler — (ar ti ku lé) v. a. 1°   En termes d anatomie, joindre des articulations. Articuler un squelette, en joindre les os suivant leurs rapports articulaires. 2°   En termes de peinture et de sculpture, exprimer les jointures des os, le passage d un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ARTICULER — v. a. Prononcer distinctement les lettres, les syllabes, les mots. Les petits enfants ne peuvent articuler les mots, les articuler distinctement. Il commence déjà à articuler. Il y a des oiseaux qui articulent fort bien plusieurs mots de suite.   …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ARTICULER — v. tr. Joindre une partie à une autre. L’humérus est articulé ou s’articule avec l’omoplate. Les antennes des insectes sont articulées. La tige des oeillets est articulée. La bielle des machines à vapeur est articulée ou s’articule avec le piston …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • articuler — vt. => Assembler, Prononcer ; artikulâ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'articuler — ● s articuler verbe pronominal être articulé verbe passif Se joindre par une articulation, spécialement en parlant des os ou des segments du corps des insectes et des crustacés. Se lier de façon logique, cohérente à quelque chose d autre, ou s… …   Encyclopédie Universelle

  • prononcer — [ prɔnɔ̃se ] v. <conjug. : 3> • 1120 « déclarer, proclamer »; lat. pronuntiare I ♦ V. tr. 1 ♦ Rendre ou lire (un jugement), prendre ou faire connaître (une décision), en vertu d un pouvoir. Prononcer un arrêt, une sentence. ⇒ rendre.… …   Encyclopédie Universelle

  • prononciation — [ prɔnɔ̃sjasjɔ̃ ] n. f. • 1281; lat. pronuntiatio « déclaration » 1 ♦ Dr. Vx Jugement, arrêt. ♢ Mod. Action de lire le prononcé du jugement. Assister à la prononciation de l arrêt. 2 ♦ (XVe) Cour. La manière dont les sons des langues sont… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.